Le match Bouchon en liège Vs Capsule à vis

Voici un sujet qui anime les débats et déchaîne bien des passions. Faut-il préférer une bouteille de vin avec un traditionnel bouchon en liège ou avec un bouchon dévissable ? Faisons un point sur les avantages respectifs de ces systèmes de bouchage. Attention, le match s’avère serré.

 

La capsule à vis, rapide sur le terrain

La production de bouteilles à capsule à vis est en constante évolution. Les bouteilles de vin fermées par un bouchon dévissable ont longtemps été stigmatisées car associées à une qualité bon marché, or cette méthode de bouchage compte de plus en plus d'adeptes parmi les vignerons, et ce même pour les zones de grands crus.

Des études ont montré que les capsules à vis préservaient mieux les arômes et les saveurs de fruits dans les vins. Si le liège reste le matériau de bouchage le plus pertinent pour les vins de grande garde, il n’est en revanche pas nécessaire pour conserver des vins à laisser vieillir moins de cinq ans.

D’un point de vue technique, la capsule à vis permet d’isoler le mieux possible le vin de son environnement extérieur et de lui empêcher un vieillissement trop rapide dû au contact avec l’oxygène. Contrairement au liège, un bouchage à vis ne présente aucun problème de risque de goût de bouchon.

Un grand atout de la capsule à vis est sa manipulation facile. En effet, elle permet d’ouvrir la bouteille sans l’aide d’un tire-bouchon et de la refermer puis de la rouvrir sans effort.

Autre avantage enfin, son coût avantageux qui se répercute sur celui de la bouteille.

 

Le bouchon en liège en position défensive

Pendant des siècles, le liège a été le matériau favori pour fermer les bouteilles de vin.

Le liège permet à une très petite quantité d’oxygène de s’échapper, ce qui aiderait un vin à évoluer en bouteille. Une bonne chose pour les vins que l’on veut faire vieillir.

Une bouteille de vin fermée par un bouchon en liège doit reposer couchée, afin de que le liège reste humide. S’il sèche, il se contracte, ce qui influe sur l’apport d’oxygène, car la bouteille n’est plus hermétiquement fermée.

Avec un bouchon en liège, le risque de goût de bouchon n’est pas négligeable et viendra atténuer les arômes et les saveurs du vin.

Malgré ces contraintes, le bouchon en liège est loin d’en finir de plaire. Emprunt de traditions, il reste perçu comme un produit noble. Le rituel de son extraction d’une bouteille est associé à un geste élégant que l’on ne rencontrera pas avec un bouchon à dévisser.

Score final : égalité

Mais alors, lequel des deux choisir ?

Chacune des méthodes de bouchage peut être à privilégier selon la durée de conservation envisagée du vin et selon les conditions dans lesquelles il est bu. Il est par exemple plus pratique de ne pas s’embarrasser d’un tire-bouchon en pique-nique, où l’on cherchera à pouvoir refermer facilement la bouteille, tout comme il peut être apprécié de faire sauter un bouchon pour fêter une occasion particulière.

 

Dans tous les cas, il faut savoir que bouchons en liège et capsules à vis garantissent tous deux un bouchage fiable et efficace. Le plus important est ce qu’il y a à l’intérieur de la bouteille !

 

A MOYOA, vous trouverez de bonnes bouteilles avec aussi bien des bouchons en liège que des bouchons à vis.

L’équipe MOYOA

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
x
Changer les paramètres